Quelles sont les compétences clés du futur dont vous aurez besoin pour évoluer professionnellement ?

Emploi, Formation, langues

Le Forum économique mondial (World Economic Forum) estimait en 2020 à 50 % l’ensemble des salariés qui devront se reconvertir d’ici 2025 avec la progression des technologies.

Plus de 80% des entreprises se digitalisent avec la pandémie.

L’OCDE évalue à 14% le nombre d’emplois qui existent aujourd’hui pourraient complètement disparaître du fait de l’automatisation au cours des 15 à 20 prochaines années.

60% des adultes n’ont pas les compétences informatiques nécessaires pour les nouveaux jobs qui vont émerger.

Le salariat perd du terrain : 1 employé sur 6 est aujourd’hui à son compte et la tendance s’accélère.

Ces chiffres peuvent paraître astronomiques mais d’autres études abondent aussi dans ce sens. Alors dans un monde qui change drastiquement et très rapidement, quelles seront les compétences clés du futur qui seront nécessaires à l’évolution professionnelle de la plupart d’entre nous ?

Photo de Pixabay sur Pexels.com

Quelles sont les compétences clés du futur dont vous aurez besoin pour évoluer professionnellement ?

Capacité d’analyse, apprentissage actif, résolution de problèmes complexes, créativité, entre autres

Le rapport du Forum économique mondial version 2020 indique les compétences qui seront de plus en plus demandées dans les années à venir :

capacité d’analyse,

apprentissage actif et stratégies d’apprentissage,

résolution de problèmes complexes,

esprit critique et analyse,

-créativité, originalité et analyse,

leadership et capacité à influencer,

usage des technologies, suivi et contrôle,

design de technologies,

résilience, résistance au stress,

raisonnement, capacité à résoudre des problèmes et idéation (création d’idées)

On peut résumer cette liste en grandes catégories de compétences : celles qui permettent d’apprendre continuellement, de remettre en question les choses, d’utiliser la technologie, d’innover et de résister au stress/ s’adapter.

Aucune catégorie n’est vraiment nouvelle, si ce n’est celle liée à l’apprentissage. Que signifie-t-elle? Dans le monde dans lequel nous vivions et de plus en plus, nous devons nous former continuellement, apprendre à apprendre, être capables de mieux apprendre et d’êtres capable d’apprendre par nous-mêmes. Il faut être capable de poursuivre tout au long de sa vie le développement de ses compétences, et cela chapeaute l’ensemble des compétences de la liste.

Notamment, il est crucial de pouvoir identifier les compétences qui nous manquent afin de pouvoir les acquérir.

Pour rester compétitif sur le marché de l’emploi, il s’agit de rentrer dans l’ère du lifelong learning

To remain competitive, workers will need to acquire new skills continually, which requires flexibility, a positive attitude towards lifelong learning and curiosity.

OECD, Future of Education and Skills 2030

Bienvenue dans l’ère de l’apprentissage tout au long de la vie (lifelong learning en anglais) ! Celui-ci est défini comme étant « Toute activité d’apprentissage entreprise tout au long de la vie, qui permet d’améliorer les connaissances, le savoir-faire, les aptitudes, les compétences et/ou les qualifications pour des raisons personnelles, sociales et/ou professionnelles. » (CEDEFOP, 2011). L’apprentissage tout au long de la vie peut avoir un but personnel, professionnel ou les deux.

Les outils de l’apprentissage tout au long de la vie sont la formations continue, les MOOC, des stages, des expériences sur le terrain, la lecture, les podcasts et toute autre source d’apprentissage. Savoir rechercher l’information, utiliser la technologie, poser des questions et accepter de faire des erreurs sont aussi des conditions de l’apprentissage tout au long de la vie.

Tout comme l’identification de vos compétences transversales et transférables, l’apprentissage tout au long de la vie est essentiel dans le contexte d’un monde bouleversé par la pandémie et dans le monde futur qui en subira encore les effets.

L’OCDE prévoit ainsi que « l’effet de la pandémie sur l’emploi va probablement interagir avec les changements structurels existants tels que la numérisation et le vieillissement de la population, remodelant la demande de compétences numériques et de professions dans le secteur de la santé. De même, dans l’ensemble de l’OCDE, les investissements prévus dans les technologies vertes et les énergies renouvelables vont probablement accroître la demande de spécialistes dans ces domaines, créant potentiellement des lacunes de compétences que les systèmes d’apprentissage tout au long de la vie seront appelés à combler » (OECD Skills Outlook 2021 : Learning for Life). Dans un monde qui change, il est essentiel d’être capable de faire évoluer ses compétences, y compris si l’on envisage de rester dans une même entreprise, dans un même domaine et au même poste.

Miser sur les compétences futures…et aussi sur celles qui nous distinguent des machines

Acquérir des compétences standard pour l’avenir n’est pas suffisant : il faut aussi acquérir des compétences qui vous distinguent.

Dans un monde de plus en plus automatisé et digitalisé, il faut miser sur sa capacité à créer de la valeur, notamment dans des domaines tels que les arts, les langues mais aussi les sciences et la technologie, et via une approche interdisciplinaire. La création de valeur requiert :

-d’être curieux

-de réfléchir différemment, d’avoir une perspective originale sur les choses

-de trouver des solutions à des problèmes complexes

-de cultiver l’ouverture d’esprit

-d’être flexible

-de savoir collaborer.

L’éthique est également une compétence qui nous distingue des machines. Il s’agit de cultiver notre capacité à envisager les implications morales et éthiques de nos actions pour, entre autres, prendre des décisions éthiques.

Enfin, la communication est une compétence essentielle et le restera à l’horizon 2030. La capacité à parler plusieurs langues vous distingue. Elle vous rend capable de naviguer dans différents environnements et de chercher un travail partout sur la planète. C’est pour cela qu’il sera toujours crucial de maîtriser les langues dans le monde de demain.

La revanche des créatifs ?

Les emplois qui requièrent une intelligence créative sont moins susceptibles d’être automatisés au cours des deux prochaines décennies.

En somme, se préparer pour évoluer dans le monde du travail de demain consiste à a) connaître nos compétences, b) identifier celles que nous n’avons pas et qu’il faut acquérir puis 3) à mettre en place une stratégie pour les acquérir.

Identifiez vos compétences en réalisant un bilan de compétence avec notre psychologue. Plus d’infos :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.