Trouver un job en période de COVID : mission impossible ? Pas si sûr. Nos conseils pour y arriver !

Emploi, Formation

La pandémie de COVID-19 a causé une onde de choc dans le monde et donc logiquement, elle a un impact sur votre recherche d’emploi. Mais l’incertitude n’est pas une fatalité, la reprise se profile et on trouve des offres d’emploi dans de nombreux domaines et à divers niveaux de responsabilité. En somme, rechercher un emploi en période de COVID n’est pas une mission impossible, voici comment rester positif, actif et productif pour arriver à atteindre le job ou le poste que vous visez malgré le contexte.

Photo de Matheus Natan sur Pexels.com

Trouver un job en période de COVID : mission impossible ? Pas si sûr. Nos conseils pour y arriver !

Ça y est, je me lance dans la recherche d’emploi !


Le COVID a causé des changements dans nombre de secteurs. Ces changements peuvent impacter votre recherche d’emploi. Vous allez donc devoir adapter votre état d’esprit, modifier votre approche et, surtout, faire preuve de patience pour réussir votre recherche d’emploi.

1. Me fixer des objectifs

Prenez le temps de réfléchir à vos objectifs pour cette recherche d’emploi. Il est toujours important d’avoir un plan de développement professionnel et une idée générale de la trajectoire que vous souhaitez donner à votre carrière. Clarifiez ces points :

  • Qu’est-ce que je vise ?
  • Par quelles étapes dois-je passer pour y arriver ?

Notez ces étapes par écrit.

2. Décider : est-ce que j’accepte de faire des détours sur mon chemin ?

Vous serez peut-être tenté(e) de sauter sur n’importe quelle opportunité d’emploi qui se présente, surtout si vous avez eu des difficultés ou si vous êtes sans emploi à cause de la pandémie, mais il faut décider si vous êtes prêt(e) à passer par des chemins détournés pour atteindre vos objectifs.

Ces chemins détournés peuvent être :

  • accepter un poste qui n’est pas exactement celui que vous voulez
  • accepter un lieu de travail qui n’est pas le plus pratique pour vous
  • accepter des conditions de travail qui ne sont pas celles que vous préférez (100% télétravail ou au contraire travail sur site tous les jours, etc)
  • accepter un salaire en-dessous de vos prétentions
  • accepter de faire une formation ou de reprendre des études avant de postuler au job que vous visez
  • etc.

Accepter de prendre des chemins détournés comporte des avantages :

  • vous pouvez gagner du temps et acquérir de l’expérience
  • l’expérience professionnelle (quelle qu’elle soit) se monnaie ensuite pour augmenter vos prétentions salariales ou obtenir un poste avec plus de responsabilités
  • en vous formant au lieu d’accepter un job qui ne vous convient pas, vous allez acquérir des compétences que vous pourrez directement faire valoir lorsque la situation sur le marché du travail s’améliorera

L’inconvénient des chemins détournés est l’insatisfaction, la frustration, que vous pourrez éprouver (elle n’est cependant pas certaine : vous pouvez découvrir un job, un lieu qui vous plaisent plus que vous ne l’imaginiez).

Éprouver de l’insatisfaction sur le chemin de vos objectifs n’est pas un problème si celle-ci est temporaire. Un chemin détourné permet juste de laisser passer l’averse en se mettant à l’abri, dès qu’il refait beau, vous reprenez la route des candidatures vers votre objectif réel !

3. Je prépare mon CV


Le CV est un incontournable en France dans la recherche d’emploi. Préparez-le, mettez-le à jour, soignez la forme (la présentation, l’orthographe, la cohérence) et le fond (le contenu).

Mettez en valeur vos compétences transversales et transférables. Vous ne savez pas exactement ce que c’est ? Lisez notre billet qui est consacré à ce sujet. Vous allez ensuite personnaliser votre CV en fonction des offres d’emploi que vous allez trouver.

Un autre point important : mettez en valeur vos compétences non techniques ou « soft skills« , vous savez, le truc dont tout le monde parle aujourd’hui. Ce sont des choses comme les compétences en communication, en organisation, la capacité à écouter, à résoudre des problèmes, bref toutes les compétences qu’on n’apprend pas à l’école ni à la fac. Ce sont des compétences essentielles si vous voulez réussir dans un environnement nouveau et un monde changeant.

Que faire si j’ai un trou dans mon CV en 2020 et en 2021 ? Soyez franc, tout le monde sait que la pandémie a rendu la recherche d’emploi compliquée voire impossible. Les recruteurs seront probablement compréhensifs à l’égard des difficultés que vous avez rencontrées. Exposez simplement les faits, puis expliquez vos expériences plus en détail dans votre lettre de motivation. Essayez de mettre l’accent sur les avantages de cette période d’inactivité, par exemple en montrant qu’elle vous a ouvert de nouvelles possibilités d’emploi, qu’elle vous a permis de travailler en freelance ou qu’elle vous a donné le temps d’acquérir de nouvelles compétences. Cela peut aider à « vendre » la période d’inactivité comme une expérience positive pour votre carrière et votre développement professionnel.

Si vous avez quitté votre ancien chef en bons termes, demandez-lui de vous fournir une référence et d’expliquer le contexte, par exemple, qu’il a été contraint de vous licencier malgré vos qualités en raison des confinements et de la baisse de son chiffre d’affaires.

4. Je recherche des offres d’emploi

La concurrence est rude sur le marché du travail, il est donc crucial de ne pas dilapider votre énergie lorsque vous postulez. C’est déjà suffisamment compliqué de se motiver à ressortir son CV et à écumer les offres d’emploi avec entrain !

A) Organisez votre recherche et vos candidatures. Tout d’abord, donnez la priorité aux postes qui ont été mis en ligne le plus récemment, car c’est un signe que l’entreprise a un poste à pourvoir.

B) Ne paniquez pas lorsque vous lisez les offres d’emploi. Les employeurs ont tendance à recherche « le mouton à cinq pattes », vous pouvez obtenir le poste même si vous ne possédez pas toutes les qualifications requises. Si vous n’avez pas certaines compétences, mettez en avant des compétences proches, votre volonté d’apprendre et de vous former.

C) N’attendez pas avant de postuler, soyez réactif. Les recruteurs reçoivent des centaines et parfois des milliers de candidatures pour un seul poste, vous aurez plus de chances si vous postulez parmi les premiers.

5. Je m’y mets, je postule !

Consacrez du temps à chaque lettre de motivation et à chaque CV pour que votre candidature soit vue. Personnalisez-les à chaque fois ! Cela prend plus de temps de les modifier pour chaque candidature, mais c’est nécessaire. Si vous avez encore un doute et pensez que les candidatures en masse peuvent être la clé de votre recherche d’emploi, lisez ceci.

Lorsque vous postulez à un emploi en ligne, votre candidature est souvent transmise à un logiciel qui scanne votre CV pour déterminer si vous répondez aux exigences de l’offre d’emploi. Le secret pour passer cette étape se trouve dans l’offre d’emploi : des mots-clés tels que l’intitulé du poste, les responsabilités et les compétences. Ne copiez pas tout mot à mot, mais assurez-vous que la majorité des aspects les plus importants du poste figurent dans votre CV et votre lettre de motivation. Assurez-vous de reprendre les bons mots-clés dans votre CV et dans votre lettre ou e-mail de candidature.

6. J’augmente mes chances de trouver un emploi en faisant appel à mon réseau


Tout le monde sait que nous vivons une période difficile et beaucoup sont prêts à aider. Alors mobilisez vos proches et vos connaissances professionnelles. Il est clairement établi que les meilleures chances de trouver un emploi passent par notre réseau.

A) Les proches : Faites savoir à vos amis et à votre famille que vous êtes à la recherche d’un emploi et indiquez-leur les types d’emplois que vous recherchez et les entreprises que vous visez afin qu’ils soient à l’affût des offres. Ils vous informeront s’ils entendent parler de quelque chose.

B) Les connaissances professionnelles : N’hésitez pas à contacter d’anciens collègues et patrons si vous voyez des postes vacants dans leur entreprise. Ils sont plus susceptibles de vous embaucher que la concurrence car ils connaissent vos compétences et votre éthique de travail. Même s’ils n’embauchent pas, ils peuvent servir de références pour vos autres candidatures. Comme ils sont dans le secteur, ils peuvent entendre parler d’autres emplois par le biais de leur propre réseau et ils peuvent vous recommander.

7. Je me lance en tant que freelance


Ensuite, si vous êtes sans emploi ou que la recherche d’emploi n’est pas encore concluante actuellement, envisagez de vous lancer en tant que freelance pour :

-faire valoir et démontrer vos compétences

-acquérir de l’expérience

-acquérir de nouvelles compétences

En plus de cela, une expérience en tant que freelance pourra être valorisée auprès d’un futur employeur.

7. Je me fais accompagner


Mener une recherche d’emploi dans un contexte comme celui-ci peut être décourageant. Vous pouvez avoir des doutes sur les bons choix à faire, sur la manière de donner du souffle à votre recherche d’emploi. Faites-vous accompagner par des experts pour revoir et optimiser votre CV, écrire des lettres de motivation et vous préparer aux entretiens.

Photo de Chermiti Mohamed sur Pexels.com

Besoin d’être accompagné par un expert pour votre recherche d’emploi ? Prenez RDV :

Recherche d’emploi en période de COVID : à quoi dois-je m’attendre et que faire?

Emploi, Formation

L’année 2020 nous a gratifiés de la pandémie du siècle qui touche le monde entier et occasionne un séisme dans les économies de tous les pays. La France n’est pas épargnée, et la forte recrudescence de la pandémie à l’heure actuelle (octobre 2020) rend le paysage de l’emploi encore plus incertain. Alors si vous recherchez un emploi ou un stage, voici à quoi vous attendre et des pistes pour vous organiser.

La situation : un fort impact du COVID sur l’industrie manufacturière en France

Si l’on se fie au rapport Eurostat, Analyses PwC Strategy& pour l’l’UIMM (juin 2020), l’industrie manufacturière (textiles, bois, papier, chimie, caoutchouc, équipement électriques, machines, hors agro-alimentaire), qui est un poids lourd de l’économie française, est fortement touchée par la pandémie.

Ces emplois manufacturiers sont répartis dans toutes les régions de France et en particulier en Ile-de-France, dans le Grand Est, et en Auvergne-Rhône Alpes.

La baisse drastique de la production, à « un niveau inégalé depuis l’après-guerre » selon le rapport, entraîne des conséquences lourdes sur la valeur ajoutée des entreprises, sur leur capacité financière, par conséquent sur leur survie, et donc également sur l’emploi.

Le scénario pessimiste, incluant un reconfinement à l’automne, donc probablement dans les jours qui suivent, va probablement s’appliquer avec une relance ralentie et non compensée dans les années qui viennent (à moyen terme). Cela pourrait faire repartir à la hausse le nombre de chômeurs inscrits à Pôle Emploi, qui a pourtant baissé de 11 % en octobre 2020 par rapport au 1e semestre 2020.

Les « moins » : les secteurs particulièrement touchés par le COVID

Les « plus » : les secteurs qui recrutent en période de COVID : la banque, la finance, l’informatique, la santé, le bâtiment, la grande distribution

Les secteurs qui recrutent existent, que ce soit pour des métiers qualifiés ou moins qualifiés. On compte par exemple :

  • La banque, l’assurance et le secteur de la finance
  • Les ressources humaines
  • L’informatique (architectes Cloud, cybersécurité…)
  • Lindustrie pharmaceutique
  • Les médias, les télécommunications
  • Le e-commerce : Amazon, mais aussi Veepee ou encore Zalando se portent bien avec l’explosion des achats en ligne
  • Le marché de l’immobilier en France fait face à l’incertitude mais se maintient (sauf pour ce qui est des locations courte durée, locations touristiques et immobilier d’entreprise)
  • Le secteur de la santé (médical et paramédical) recrute, bien évidemment : aide-soignants, infirmiers, kinés, médecins…
  • La propreté et l’entretien (de nombreuses offres en CDD et CDI sur Pôle Emploi)
  • L’agro-alimentaire (ouvriers agro-alimentaires, technicien de maintenance, opérateur de conditionnement, conducteurs de lignes, chargé d’affaires en automatismes, ingénieurs…)
  • La grande distribution (vente, préparation de commandes…)
  • Le bâtiment/ BTP (techniciens, manoeuvres, commercial…)

Des pistes : comment organiser ma recherche d’emploi en période de COVID?

Le problème de la situation actuelle, c’est l’incertitude qu’elle génère, et l’incertitude refroidit les entreprises dans leurs prises de décision importantes. En attendant que la situation soit plus prévisible, voici ce que vous pouvez faire.

Si vous êtes à la recherche d’un emploi :

1/ Mettez en place une stratégie de recherche d’emploi efficace, avec un tableau des candidatures que vous tiendrez à jour, comme celui-ci, que vous pouvez télécharger (PDF et/ou Excel) :

2/ Informez-vous chaque semaine voire quotidiennement sur votre domaine d’activité: lisez l’Usine nouvelle par exemple pour connaître les évolutions d’un secteur d’activité, en particulier dans l’industrie, et soyez actif sur LinkedIn : faites jouer vos contacts.

3/ Recherchez les offres dans votre région grâce à des moteurs comme Indeed, en mettant en place des alertes pour voir les offres rapidement et postuler sans tarder (très important!)

4/ Peaufinez votre CV et créez des lettres de motivation personnalisées : la concurrence est rude, et il faut que vous puissiez vous démarquer.

5/ Si votre secteur est en mauvaise posture ou sinistré, pensez à faire un bilan de compétences, ou une formation / certification diplômante pour vous reconvertir éventuellement.

6/ Si vous n’avez pas de diplôme, pensez à la possibilité de profiter de cette période pour réaliser une VAE (Validation des Acquis de l’Expérience), toutes les infos sur ce sujet sont ici. Une VAE augmente vos chances sur le marché de l’emploi de décrocher un travail puisqu’elle légitime vos expériences antérieures. Il suffit d’avoir exercé 1 an dans un domaine.

Besoin d’aide pour faire le point sur votre recherche d’emploi?

Nous proposons un premier RDV gratuit par téléphone :

Recherche de stage ou d’emploi : faut-il postuler en masse ou postuler de manière personnalisée?

Orientation

Une question que beaucoup d’étudiants et de personnes en recherche d’emploi nous posent est celle-ci : est-ce qu’il vaut mieux, quand on postule, envoyer le maximum de candidatures ou uniquement des candidatures personnalisées et qualitatives? On vous répond.

Quantité versus qualité

En matière de candidatures, deux manières de voir les choses existent :

  • envoyer une candidature plus ou moins standard, en changeant uniquement les éléments qui diffèrent d’une candidature à l’autre (intitulé du poste, référence de l’annonce, adresse de l’entreprise/institution, nom du recruteur, date…) et ce à un grand nombre de recruteurs pour gagner du temps ;
  • personnaliser votre candidature pour chaque poste, pour chaque entreprise, et donc envoyer des candidatures plus travaillées, plus qualitatives mais moins nombreuses car cela prend plus de temps.

Il n’est un secret pour personne que postuler demande du temps et représente un effort considérable, surtout au début. Il faut préparer un ou plusieurs CV, rechercher des offres, les lire, les trier, reprendre des éléments clés de l’offre pour les intégrer à la lettre de motivation.

Lorsque la candidature se fait via un site institutionnel cela peut demander encore plus de temps : réaliser un processus d’inscription, charger des documents dans un certain type de format, parfois le site plante et il faut tout recommencer, ce qui peut être décourageant.

La stratégie de la quantité : atouts et inconvénients

Postuler en masse permet de gagner du temps car :

  • vous envoyez le même CV et la même lettre de motivation (à peu de choses près) à toutes les offres
  • vous n’envoyez pas du tout de lettre de motivation mais un texte standard dans le corps d’un mail
  • vous pouvez être plus réactif à une offre car vous postulez dès que vous tombez sur une offre qui vous plaît, et la réactivité est importante

Inconvénients :

  • votre candidature n’est pas personnalisée et le recruteur le voit
  • une candidature qui n’est pas personnalisée ne montre pas votre intérêt pour une offre, elle montre juste que vous cherchez à décrocher un emploi
  • une candidature standard est rarement qualitative
  • vous risquez de faire des erreurs (intitulé du poste, date, nom de l’interlocuteur, monsieur au lieu de madame, compétences requises…) et ces erreurs peuvent être fatales
  • si le recruteur vous rappelle, vous risquez de ne pas vous souvenir de quoi il s’agit et ne pas réussir l’entretien
  • une candidature de mauvaise qualité risque de vous fermer les portes d’une entreprise/organisation car elle restera dans les bases de données un certain temps…Pensez-y si vous comptez repostuler au même endroit plus tard!

La stratégie de la qualité : atouts et inconvénients

Avantages d’un envoi de candidatures personnalisées :

  • vous sélectionnez des offres qui vous correspondent mieux et donc vous augmentez vos chances d’avoir une réponse
  • vous passez plus de temps à étudier chaque offre sélectionnée et votre candidature correspond bien à l’offre
  • le recruteur voit que vous avez bien étudié l’offre et mis en lien votre expérience et vos compétences avec les requis du poste, il sera plus enclin à s’intéresser à votre candidature
  • votre candidature est plus qualitative et se distingue des autres candidatures que les recruteures reçoivent
  • lorsque le recruteur vous rappelle, vous vous souvenez mieux de l’offre à laquelle vous avez postulé et l’entretien se passe mieux

Inconvénients :

Cela demande du temps pour chercher et trier les offres, et pour travailler la lettre de motivation ainsi qu’éventuellement le CV de base que vous avez préparé.

Le saviez-vous?

Plus de 60% des recruteurs réalisent des entretiens de pré qualification par téléphone avant de recevoir le candidat en entretien (APEC, 2019). Certains  recruteurs les utilisent comme de véritables entretiens de sélection et d’autres comme un moyen de vérifier des informations. Il est donc crucial d’être prêt pour cet entretien lorsque vous postulez!

Augmenter ses chances d’être recruté(e) en misant sur différents canaux

Vous pouvez opter pour la stratégie qualitative ou la stratégie quantitative, en fonction de qui vous convient le mieux. Nous conseillons à nos clients une stratégie qualitative, mieux ciblée, qui permet de concentrer ses efforts et de susciter l’intérêt du recruteur.

Pour augmenter vos chances d’être recruté, tirez profit des différents canaux qu’utilisent les recruteurs : Internet, évidemment, mais pas que! Une enquête de la DARES en date de juillet 2018 montre que les recruteurs imputent à Internet seulement 21% des recrutements qu’ils réalisent!

Les autres canaux importants sont :

  • les relations professionnelles ou personnelles (à travers quelqu’un ou « quelqu’un qui connaît quelqu’un »)
  • les candidatures spontanées
  • via des intermédiaires (l’Apec, les organismes professionnels ou groupements d’employeurs, les écoles, universités et centres de formation, les cabinets de recrutement, les agences d’intérim ou agences d’emploi, les opérateurs privés de placement et les autres organismes)
Capture d’écran 2020-08-08 à 16.07.34.png
Sources de recutement autres qu’Internet (source : DARES)

Conclusion : postuler en masse ou non?

Vous avez le choix de postuler massivement ou de postuler de manière qualitative dans le but de décrocher un emploi. Beaucoup ont tendance à préférer l’envoi de candidatures groupées, non personnalisées. Nous vous conseillons de prendre le temps de lire les offres et de les personnaliser à l’offre. Les candidatures qualitatives ont plus de chances de retenir l’attention d’un recruteur.

vae banque bts

Vous avez besoin d’aide pour trouver un emploi? Nous proposons un accompagnement personnalisé!

Contactez-nous :