Trouver un job en période de COVID : mission impossible ? Pas si sûr. Nos conseils pour y arriver !

Emploi, Formation

La pandémie de COVID-19 a causé une onde de choc dans le monde et donc logiquement, elle a un impact sur votre recherche d’emploi. Mais l’incertitude n’est pas une fatalité, la reprise se profile et on trouve des offres d’emploi dans de nombreux domaines et à divers niveaux de responsabilité. En somme, rechercher un emploi en période de COVID n’est pas une mission impossible, voici comment rester positif, actif et productif pour arriver à atteindre le job ou le poste que vous visez malgré le contexte.

Photo de Matheus Natan sur Pexels.com

Trouver un job en période de COVID : mission impossible ? Pas si sûr. Nos conseils pour y arriver !

Ça y est, je me lance dans la recherche d’emploi !


Le COVID a causé des changements dans nombre de secteurs. Ces changements peuvent impacter votre recherche d’emploi. Vous allez donc devoir adapter votre état d’esprit, modifier votre approche et, surtout, faire preuve de patience pour réussir votre recherche d’emploi.

1. Me fixer des objectifs

Prenez le temps de réfléchir à vos objectifs pour cette recherche d’emploi. Il est toujours important d’avoir un plan de développement professionnel et une idée générale de la trajectoire que vous souhaitez donner à votre carrière. Clarifiez ces points :

  • Qu’est-ce que je vise ?
  • Par quelles étapes dois-je passer pour y arriver ?

Notez ces étapes par écrit.

2. Décider : est-ce que j’accepte de faire des détours sur mon chemin ?

Vous serez peut-être tenté(e) de sauter sur n’importe quelle opportunité d’emploi qui se présente, surtout si vous avez eu des difficultés ou si vous êtes sans emploi à cause de la pandémie, mais il faut décider si vous êtes prêt(e) à passer par des chemins détournés pour atteindre vos objectifs.

Ces chemins détournés peuvent être :

  • accepter un poste qui n’est pas exactement celui que vous voulez
  • accepter un lieu de travail qui n’est pas le plus pratique pour vous
  • accepter des conditions de travail qui ne sont pas celles que vous préférez (100% télétravail ou au contraire travail sur site tous les jours, etc)
  • accepter un salaire en-dessous de vos prétentions
  • accepter de faire une formation ou de reprendre des études avant de postuler au job que vous visez
  • etc.

Accepter de prendre des chemins détournés comporte des avantages :

  • vous pouvez gagner du temps et acquérir de l’expérience
  • l’expérience professionnelle (quelle qu’elle soit) se monnaie ensuite pour augmenter vos prétentions salariales ou obtenir un poste avec plus de responsabilités
  • en vous formant au lieu d’accepter un job qui ne vous convient pas, vous allez acquérir des compétences que vous pourrez directement faire valoir lorsque la situation sur le marché du travail s’améliorera

L’inconvénient des chemins détournés est l’insatisfaction, la frustration, que vous pourrez éprouver (elle n’est cependant pas certaine : vous pouvez découvrir un job, un lieu qui vous plaisent plus que vous ne l’imaginiez).

Éprouver de l’insatisfaction sur le chemin de vos objectifs n’est pas un problème si celle-ci est temporaire. Un chemin détourné permet juste de laisser passer l’averse en se mettant à l’abri, dès qu’il refait beau, vous reprenez la route des candidatures vers votre objectif réel !

3. Je prépare mon CV


Le CV est un incontournable en France dans la recherche d’emploi. Préparez-le, mettez-le à jour, soignez la forme (la présentation, l’orthographe, la cohérence) et le fond (le contenu).

Mettez en valeur vos compétences transversales et transférables. Vous ne savez pas exactement ce que c’est ? Lisez notre billet qui est consacré à ce sujet. Vous allez ensuite personnaliser votre CV en fonction des offres d’emploi que vous allez trouver.

Un autre point important : mettez en valeur vos compétences non techniques ou « soft skills« , vous savez, le truc dont tout le monde parle aujourd’hui. Ce sont des choses comme les compétences en communication, en organisation, la capacité à écouter, à résoudre des problèmes, bref toutes les compétences qu’on n’apprend pas à l’école ni à la fac. Ce sont des compétences essentielles si vous voulez réussir dans un environnement nouveau et un monde changeant.

Que faire si j’ai un trou dans mon CV en 2020 et en 2021 ? Soyez franc, tout le monde sait que la pandémie a rendu la recherche d’emploi compliquée voire impossible. Les recruteurs seront probablement compréhensifs à l’égard des difficultés que vous avez rencontrées. Exposez simplement les faits, puis expliquez vos expériences plus en détail dans votre lettre de motivation. Essayez de mettre l’accent sur les avantages de cette période d’inactivité, par exemple en montrant qu’elle vous a ouvert de nouvelles possibilités d’emploi, qu’elle vous a permis de travailler en freelance ou qu’elle vous a donné le temps d’acquérir de nouvelles compétences. Cela peut aider à « vendre » la période d’inactivité comme une expérience positive pour votre carrière et votre développement professionnel.

Si vous avez quitté votre ancien chef en bons termes, demandez-lui de vous fournir une référence et d’expliquer le contexte, par exemple, qu’il a été contraint de vous licencier malgré vos qualités en raison des confinements et de la baisse de son chiffre d’affaires.

4. Je recherche des offres d’emploi

La concurrence est rude sur le marché du travail, il est donc crucial de ne pas dilapider votre énergie lorsque vous postulez. C’est déjà suffisamment compliqué de se motiver à ressortir son CV et à écumer les offres d’emploi avec entrain !

A) Organisez votre recherche et vos candidatures. Tout d’abord, donnez la priorité aux postes qui ont été mis en ligne le plus récemment, car c’est un signe que l’entreprise a un poste à pourvoir.

B) Ne paniquez pas lorsque vous lisez les offres d’emploi. Les employeurs ont tendance à recherche « le mouton à cinq pattes », vous pouvez obtenir le poste même si vous ne possédez pas toutes les qualifications requises. Si vous n’avez pas certaines compétences, mettez en avant des compétences proches, votre volonté d’apprendre et de vous former.

C) N’attendez pas avant de postuler, soyez réactif. Les recruteurs reçoivent des centaines et parfois des milliers de candidatures pour un seul poste, vous aurez plus de chances si vous postulez parmi les premiers.

5. Je m’y mets, je postule !

Consacrez du temps à chaque lettre de motivation et à chaque CV pour que votre candidature soit vue. Personnalisez-les à chaque fois ! Cela prend plus de temps de les modifier pour chaque candidature, mais c’est nécessaire. Si vous avez encore un doute et pensez que les candidatures en masse peuvent être la clé de votre recherche d’emploi, lisez ceci.

Lorsque vous postulez à un emploi en ligne, votre candidature est souvent transmise à un logiciel qui scanne votre CV pour déterminer si vous répondez aux exigences de l’offre d’emploi. Le secret pour passer cette étape se trouve dans l’offre d’emploi : des mots-clés tels que l’intitulé du poste, les responsabilités et les compétences. Ne copiez pas tout mot à mot, mais assurez-vous que la majorité des aspects les plus importants du poste figurent dans votre CV et votre lettre de motivation. Assurez-vous de reprendre les bons mots-clés dans votre CV et dans votre lettre ou e-mail de candidature.

6. J’augmente mes chances de trouver un emploi en faisant appel à mon réseau


Tout le monde sait que nous vivons une période difficile et beaucoup sont prêts à aider. Alors mobilisez vos proches et vos connaissances professionnelles. Il est clairement établi que les meilleures chances de trouver un emploi passent par notre réseau.

A) Les proches : Faites savoir à vos amis et à votre famille que vous êtes à la recherche d’un emploi et indiquez-leur les types d’emplois que vous recherchez et les entreprises que vous visez afin qu’ils soient à l’affût des offres. Ils vous informeront s’ils entendent parler de quelque chose.

B) Les connaissances professionnelles : N’hésitez pas à contacter d’anciens collègues et patrons si vous voyez des postes vacants dans leur entreprise. Ils sont plus susceptibles de vous embaucher que la concurrence car ils connaissent vos compétences et votre éthique de travail. Même s’ils n’embauchent pas, ils peuvent servir de références pour vos autres candidatures. Comme ils sont dans le secteur, ils peuvent entendre parler d’autres emplois par le biais de leur propre réseau et ils peuvent vous recommander.

7. Je me lance en tant que freelance


Ensuite, si vous êtes sans emploi ou que la recherche d’emploi n’est pas encore concluante actuellement, envisagez de vous lancer en tant que freelance pour :

-faire valoir et démontrer vos compétences

-acquérir de l’expérience

-acquérir de nouvelles compétences

En plus de cela, une expérience en tant que freelance pourra être valorisée auprès d’un futur employeur.

7. Je me fais accompagner


Mener une recherche d’emploi dans un contexte comme celui-ci peut être décourageant. Vous pouvez avoir des doutes sur les bons choix à faire, sur la manière de donner du souffle à votre recherche d’emploi. Faites-vous accompagner par des experts pour revoir et optimiser votre CV, écrire des lettres de motivation et vous préparer aux entretiens.

Photo de Chermiti Mohamed sur Pexels.com

Besoin d’être accompagné par un expert pour votre recherche d’emploi ? Prenez RDV :

5 accroches originales pour réussir votre lettre de motivation

Emploi, Uncategorized

On ne le répètera jamais assez : la lettre de motivation est utile, nécessaire, et il faut soigneusement la travailler pour qu’elle appuie votre CV et vous donne une chance de décrocher un entretien. Une des façons de rendre sa lettre de motivation efficace consiste à trouver une accroche qui suscite l’intérêt du recruteur et lui donne envie de vous lire. Voici 10 idées d’accroches pour votre lettre de motivation.

Idée d’accroche n°1 : Parler de l’actualité de l’entreprise / institution

« Classée parmi les 10 start-ups les plus innovantes de 2020, engagée dans une véritable démarche RSE, investie dans la qualité de vie au travail de ses employés, votre entreprise ne peut que susciter mon intérêt. Voici mon parcours et pourquoi j’estime correspondre au poste de XXX que vous proposez ».

Simple, et pourtant efficace comme introduction à votre lettre de motivation. Pourquoi?

Parce que cette première phrase démontre que vous avez fait des recherches, et que vous vous êtes donné la peine de rédiger vous-même cette intro, ce qui est un bon présage pour la suite de la lettre de motivation. Le recruteur aura davantage envie de lire le reste.

Idée d’accroche n°2 : Romancer l’introduction, en mode « storytelling »

« J’en parlais justement hier avec mon épouse en prenant le café du matin. Je lui disais qu’après 15 ans passés à la direction de l’entreprise YYY, j’ai besoin de relever un nouveau défi et d’apprendre à nouveau, dans un contexte différent. Ce matin, elle m’envoie par mail votre offre pour un poste de Directeur des Opérations, nous avons ri ensemble de manière complice : ce poste est le challenge idéal à cette étape de ma carrière, et j’ai toutes les compétences pour le relever. Je vous explique cela de ce pas. »

Une approche moderne et originale, presque amusante, qui donne envie de continuer à lire la suite.

Attention à ne pas trop en faire : quelques lignes d’accroche de ce type suffisent avant de passer à un format plus classique.

Idée d’accroche n°3 : L’humour

« Vous avez été sélectionnés comme Entreprise de l’Année 2020 dans mon classement des « Great Employers ». Vous gagnez le droit de me rencontrer pour un entretien ou autour d’un café pour échanger sur nos points communs et sur ce que nous pouvons réaliser ensemble ».

Avantage : l’originalité de cette accroche est inimitable ou presque, vous êtes sûr de vous distinguer!

Inconvénient : choisissez bien l’entreprise ou l’employeur que vous visez, le sens de l’humour peut passer …ou ne pas passer du tout. Les start-ups sont des exemples d’entreprise que cette approche peut accrocher. Astuce : si l’offre d’emploi mise sur l’humour, allez-y sans hésiter, si elle est austère, mieux vaut peut-être choisir une autre accroche pour votre lettre de motivation.

Idée d’accroche n°4 : Miser directement sur ses compétences

Une approche efficace sans êtres excessivement originale peut consister à mettre en avant ses compétences dès les premiers mots de la lettre de motivation et en utilisant des mots-clés :

« Expert du référencement SEO et du webmarketing, opérationnel dans la rédaction de contenus et la gestion des réseaux sociaux, ayant travaillé 5 ans dans un poste similaire en Start Up, maîtrisant parfaitement les outils SEO, enthousiaste, curieux et prêt à relever un nouveau défi, j’ai les compétences et la personnalité adéquates pour rejoindre vos équipes et collaborer efficacement avec vous ».

Avantage : vous êtes efficace, vous allez droit au but, pas de « blabla » : le recruteur sait tout de suite à quoi s’attendre

Inconvénient : attention à ne pas faire des redites exactes du CV.

Idée d’accroche n°5 : Exprimer une opinion qui peut lancer un débat

« En marketing, les entreprises devraient utiliser les émoticônes avec précaution. Je vous explique pourquoi. »

Cela peut s’apparenter aux « unpopular opinions » qu’on voit fleurir sur les réseaux sociaux : vous vous avancez en déclamant un avis que peu de personnes ont ou osent exprimer dans votre domaine/métier. Cela montre que vous prenez du recul sur ce qui se fait dans votre domaine, que vous avez la force de caractère de vous affirmer en prenant position, et que vous avez une certaine forme de culot d’introduire une lettre de motivation de cette façon. Cette approche, si elle est bien menée, peut vraiment accrocher le recruteur et donner l’occasion d’une discussion intéressante avec lui si vous êtes sélectionné(e) pour un entretien. Tout bénéf’!

Attention : la suite de la lettre de motivation ne doit pas être uniquement une « dissertation » sur le sujet. Écrivez un paragraphe pour développer votre opinion/ unpopular opinion, histoire d’accrocher de recruteur, avant d’embrayer sur les attendus classiques de la lettre de motivation.

Besoin d’aide pour créer une lettre de motivation personnalisée et percutante? 

Prenez RDV gratuitement pour une évaluation de vos besoins :

Les lettres de motivation personnalisées sont-elles une perte de temps?

Emploi, Uncategorized

Que vous soyez novice ou expérimenté dans la rédaction et l’envoi de lettres de motivation, vous vous êtes forcément déjà posé la question au moins une fois : est-ce que ça vaut la peine de personnaliser les lettres de motivation que j’envoie ou est-ce suffisant d’envoyer une lettre de motivation standard un peu retouchée? Voici notre avis sur la question, basé sur l’accompagnement de centaines de clients chaque année dans la cadre d’un coaching de carrière.

Qu’est-ce qu’une lettre de motivation?

Une lettre de motivation (ou ‘cover letter’ en anglais) est un écrit qui accompagne généralement le CV. Autant on peut parfois envoyer un CV sans l’accompagner d’une lettre de motivation, autant la lettre de motivation sans CV n’a aucun intérêt.

Dans cette lettre, vous devez respecter des attendus :

-elle doit être formelle (et non informelle), et doit donc respecter certains codes, comme les formules de politesse, un objet, l’indication du destinataire et de l’expéditeur en général ;

-elle doit être structurée et claire ;

-elle doit indiquer pourquoi vous êtes intéressé(e) par le poste pour lequel vous candidatez.

Pourquoi faut-il une lettre de motivation?

Certains candidats nous disent « mais ça ne sert à rien d’écrire une lettre de motivation, les recruteurs ne la lisent pas!« .

Alors c’est vrai et faux à la fois : si la lettre de motivation est plate, copiée d’un modèle sur le Net, sans originalité, cela se voit tout de suite et oui, il y a de grandes chances que le recruteur la mette à la poubelle, et donc que l’effort pour la réaliser n’ait servi à rien.

En revanche, une lettre de motivation soignée se voit tout suite pour l’oeil aguerri du recruteur : elle est soignée, claire, argumentée de manière efficace, ni trop longue ni trop courte, sans fautes et elle fait mouche! Certains vont par exemple choisir des formats originaux pour leur lettre de motivation afin de se distinguer, et dans de nombreux cas, si la personne a le profil, elle est effectivement recrutée.

Exemple de lettre de motivation réalisée par une étudiante – Copie interdite, tous droits réservés

En bref : la lettre de motivation bien faite n’est pas inutile, au contraire!

Les recruteurs ne lisent votre lettre qui si elle éveille leur intérêt, par sa clarté, sa concision, son accroche ou son originalité. Distinguez-vous, particulièrement si vous postulez dans un domaine créatif.

À quoi sert la lettre de motivation?

La lettre de motivation est un complément au CV

Pourquoi?

Un CV en France fait rarement plus d’1 page A4, quelle que soit l’expérience de la personne. Il doit être synthétique, et vous pouvez même être jugé sur votre capacité à présenter votre parcours de manière synthètique.

Par conséquent, comme vous devez faire des choix de ce que vous mettez dans le CV, et que les attendus du CV sont aussi encadrés (vous ne pouvez pas y mettre ce que vous voulez), il reste peu de place à l’originalité dans un CV, excepté pour la mise en forme (charte graphique, présentation…).

C’est là où la lettre de motivation est essentielle. Elle offre la possibilité de :

  • compléter ce que vous n’avez pas pu dire dans le CV
  • de mettre en avant des éléments que vous estimez importants à savoir pour le recruteur à votre sujet (expliquer certains échecs de parcours, expliquer une réorientation, expliquer le contexte dans lequel vous avez exercé un emploi ou les choix que vous avez faits…).

Lorsque le but est accompli et que vous estimez votre CV et votre lettre de motivation complémentaires, plus besoin d’en rajouter, de tartiner inutilement, mettez les salutations d’usage et signez-la, même si elle fait moins d’une page!

En bref

La lettre de motivation est un complément au CV. Bien utilisée, elle permet de mettre à profit un espace moins cadré que le CV, plus libre, pour vous exprimer sur votre parcours, vos compétences, vos choix et bien sûr, sur votre motivation. Pas besoin qu’elle soit trop longue, quand vous avez fini de mettre en évidence les éléments que vous avez choisis, terminez-la et elle est prête à l’envoi!

Pourquoi personnaliser une lettre de motivation?

Une lettre de motivation parle de 2 choses :

vous

l’entreprise pour laquelle vous postulez, et pour un poste précis

Cela signifie :

-qu’il vaut mieux éviter de copier la lettre de quelqu’un parce que cela ne parlera pas de vous

-qu’il vaut mieux éviter de copier-coller une même lettre à envoyer à tous les recruteurs.

Une lettre de motivation standard court le risque de ne pas mentionner d’éléments intéressants pour le recruteur, si elle n’appuie pas votre CV), si elle est trop vague, trop plate, mais elle court aussi le risque de ressembler à beaucoup d’autres candatures « déjà vues » et là, elle rate son objectif de vous permettre de vous mettre en avant et de vous distinguer.

En bref : personnaliser la lettre de motivation est essentiel

Une lettre de motivation standard « ne fait pas le job » : elle ne complète pas le CV et ne vous met pas en avant. De plus, si elle est mal faite, elle peut donner une mauvaise image de vous, ce qui revient à vous tirer une balle dans le pied. Prenez le temps de réfléchir pour personnaliser chaque lettre que vous envoyez.

Comment personnaliser votre lettre de motivation?

Pour personnaliser une lettre de motivation, il faut évidemment prendre un peu plus de temps que si vous optez pour un copier-coller de modèles de lettres sur Internet ou si vous faites des lettres à la va-vite. Mais le temps investi pour personnaliser votre lettre vaut le coup: il permet de mettre votre candidature en avant et de vous distinguer.

Pour personnaliser votre lettre de motivation, voici des clés :

  1. Pensez à ce que vous n’avez pas pu mettre dans votre CV et qui vous distingue ;
  2. Réfléchissez à ce qui vous motive réellement pour le poste que vous convoitez : le « ressentir » permet de trouver les bons mots pour le dire! Soyez aussi sincère que possible (sans vous tirer une balle dans le pied, bien évidemment) ;
  3. Renseignez-vous sur l’entreprise, mentionnez des détails qui montrent que vous vous êtes informé(e) : cela prouve votre intérêt et peut faire la différence!
  4. Structurez et aérez : la lettre doit être agréable à lire. Mettez-vous à la place du recruteur qui recevrait votre lettre : aurait-il envie de la lire? C’est une bonne manière de procéder pour ne pas écrire inutilement et pour convaincre ;
  5. Respectez le format (objet, formules de politesse) et évitez les fautes d’orthographe.

En bref : personnalisez votre lettre et bannissez les lettre de motivation standard

Le temps passé à créer une bonne lettre de motivation convaincante n’est pas du temps perdu, c’est du temps investi! Vous augmentez vos chances de retenir l’attention du recruteur et d’être sélectionné(e) pour un entretien.

Dans la même thématique, si vous hésitez toujours à postuler en masse, lisez notre autre article à ce sujet.

Besoin d’aide pour créer une lettre de motivation personnalisée et percutante?

Prenez RDV pour un conseil sur-mesure :

Comment faire un bon CV quand on a peu ou pas du tout d’expérience? Suivez nos conseils

Emploi

Créer son premier CV est une expérience souvent vécue comme angoissante, parfois vécue comme excitante. Ceux qui la redoutent craignent de n’avoir rien à mettre dedans et ceux qui la vivent avec une pointe d’excitation sentent qu’ils font un premier pas dans le monde des grands, le marché du travail, dans le grand bain!

Quoi qu’il en soit, créer son premier CV constitue une étape importante dans la vie professionnelle de chacun d’entre nous. Le CV est encore aujourd’hui incontournable dans la recherche d’emploi et ce dans pratiquement tous les domaines. Nous accompagnons régulièrement des jeunes qui démarrent dans la vie, tout comme des professionnels qui ont démarré sans avoir besoin de CV (médecins, infirmiers…), à la suite d’un stage par exemple, et qui ont besoin d’en créer un en cours de carrière, ou encore des professionnels avec une longue carrière derrière eux et qui souhaitent rafraîchir leur précieuse et incontournable carte de visite.

Je n’ai pas d’expérience professionnelle : que faire?

Pas de panique. Nous sommes tous passés par là et des astuces existent.

Voici des conseils gagnants pour créer un CV si vous n’avez pas d’expérience professionnelle :

1. Choisir le bon format de CV

Tout d’abord, les CV font 1 page A4 en France, rarement plus (même si vous avez 20 ans d’expérience!).

Ensuite, il existe différents modèles de CV.

Vous pensiez que c’était pour l’esthétique et le style?

Pas vraiment.

Si vous regardez bien, certains CV laissent beaucoup de place à la photo et aux informations personnelles, d’autres mettent l’accent sur un encadré « mes objectifs » dans lequel vous pouvez résumer ce qui vous caractérise et ce que vous visez, d’autres présentent d’abord la formation académique, d’autres (réservés à ceux qui ont déjà une expérience professionnelle étendue) mettent en avant la section « expériences professionnelles », d’autres contiennent différents encadrés consacrés aux compétences, à la maîtrise des logiciels, aux langues de manière parfois ludique…

En somme, différents CV utilisent l’espace disponible différemment. Sachez jouer avec cela pour mettre en avant ce qui est pour vous un atout et minimiser l’espace alloué à la catégorie « expérience professionnelle ».

De même, jouez avec les polices et les tailles de police, sans tomber dans l’excès (privilégiez Times, Time New Roman, Arial, Calibri, ou encore Arial Narrow si vous avez beaucoup d’informations à faire tenir). Pas de polices trop originales et non adaptées à un CV (Comic Sans), ni de mélanges de différentes polices, il en va du sérieux de votre candidature!

2. Misez sur la catégorie « parcours académique »/ « formation » si c’est votre point fort

Si vous avez fait des études post bac, rédigez les détails de vos années d’études :

-intitulé exact de la formation

-année (+mois) de début/ année (+mois) de fin

-lieu (ville, Université ou École)

-mention des matières phares étudiées 

-mention d’un mémoire de fin d’études que vous avez réalisé et du thème

-précisez de même vos stages un par un (date, lieu, thème…)

Commencez en haut du CV par l’année d’études ou de stage la plus récente, la moins récente sera mentionnée en dessous.

3. Misez sur vos « soft skills »

Lorsque vous entrez sur le marché du travail pour la première fois et que vous créez un CV sans expérience professionnelle, concentrez-vous sur vos soft skills.

La plupart des employeurs privilégient les soft skills lorsqu’ils embauchent un débutant parce qu’ils savent que vous avez des connaissances théoriques mais encore peu de compétences techniques réelles, que vous apprendrez en commençant à travailler. Misez donc sur les soft skills.

Les soft skills sont des compétences « douces », des compétences humaines, et elles s’opposent aux « hard skills » ou compétences dures, techniques. Vous apprenez les soft skills tout au long de la vie, et non pas forcément à travers les études.

Les soft skills peuvent être par exemple :

  • l’écoute
  • des compétences organisationnelles
  • l’enthousiasme
  • le sens commun
  • la gestion du stress
  • une bonne aptitude à communiquer
  • l’aptitude à la résolution de problèmes
  • la flexibilité
  • l’empathie
  • la gestion du temps
  • des capacités d’analyse
  • travailler sous pression

Il en existe, évidemment, beaucoup d’autres.

Bien sûr, ne surchargez pas votre CV de soft skills : choisissez-les de manière pertinente en fonction du poste que vous visez.

Par exemple, si vous postulez pour un poste de vendeur/vendeuse, quelle que soit votre expérience dans ce domaine, vous pouvez mettre en avant votre motivation, votre sens du contact client, votre attitude dynamique et proactive, etc. 

Si vous postulez pour une offre en tant qu’informaticien/informaticienne, vous pouvez mettre en avant vos capacités de communication, d’analyse, votre aptitude à la résolution de problèmes et votre capacité à travailler en équipe, ou encore à respecter les délais.

Ensuite, en retravaillant votre CV pour chaque emploi auquel vous postulez, vous allez à chaque fois mettre en adéquation vos points forts et les besoins du recruteur.

4. Misez sur vos compétences en langues et votre maîtrise de logiciels si ce sont des points forts pour vous

Certains d’entre vous n’ont pas encore d’expérience professionnelle mais ils maîtrisent des langues et des logiciels. Si vous êtes dans ce cas, consacrez-leur de la place sur votre CV et détaillez-les, mettez-les en valeur.

Précisez toutes les langues que vous maîtrisez, le niveau que vous avez, les examens ou certificats que vous avez passés et qui attestent de votre niveau. Précisez vos séjours linguistiques si vous en avez fait, et détaillez le lieu et la durée.

cv en français.png

Exemple de catégorie « langues » : le niveau dans chacune est indiqué par une barre (extrait d’un CV client anonymisé)

exemple de catégorie langue dans un CV en anglais polyglotcoach

Exemple 2 de catégorie « langues » dans un CV en anglais: le niveau dans chacune est indiqué par une barre (extrait d’un CV client réalisé par nos soins)

cv en français compétences en langues polyglotcoach.png

Exemple 3 de catégorie « langues » dans un CV avec une représentation différente et la mention des niveaux européens du CECRL (extrait d’un CV client réalisé par nos soins)

exemple de catégorie langue sur un cv.png

Exemple 4 de catégorie « langues » dans un CV : si vous n’optez pas pour des barres ou des jauges, choisissez des termes qui précisent votre niveau (extrait d’un CV client réalisé par nos soins)

Idem pour les logiciels. Si vous maîtrisez des logiciels spécifiques (autres que Word, Excel et Powerpoint), précisez-le. Spécifiez votre niveau de maîtrise. 

exemple de catégorie logiciels cv français

Exemple 1 de catégorie « logiciels » sur un CV, la présentation est claire et sobre (extrait d’un CV client anonymisé)

réprésentation des compétences polyglotcoach cv en français résumé

Exemple 2 : le niveau de maîtrise des logiciels est indiqué par des barres (extrait d’un CV client réalisé par nos soins)

Au cas où vous maîtriseriez différents logiciels dans différents domaines, créez des catégories.

Enfin, soignez la présentation et soyez créatif/ve! Le but est de vous mettre en valeur et d’attirer l’attention du recruteur.

5. Travaillez méticuleusement vos loisirs / hobbies

Non, la catégorie « loisirs » ne sert pas « à rien »! Elle permet au recruteur d’en savoir plus sur votre personnalité.

Si vous êtes sportif, cela lui indiquera que vous avez l’esprit de compétition ou l’esprit d’équipe, selon le sport (individuel, collectif). Si vous pratiquez un sport depuis longtemps, il comprendra que vous êtes persévérant(e) ou passionné(e). 

Idéalement, incluez deux ou trois loisirs phares (inutile de surcharger) et détaillez-les: précisez depuis quand vous les pratiquez, si vous avez participé à des événements ou compétitions, organisé des événements, voyagé pour des compétitions, etc. 

Rédigez cette section en soyant « vrai(e) » et en donnant l’envie au recruteur de vous rencontrer et de discuter des vos loisirs avec vous. Vous n’en serez que plus convaincant(e)!

Si vous avez un engagement bénévole ou associatif, mentionnez-le aussi.

6. Mettre ou ne pas mettre tous mes petits boulots sur mon premier CV?

Enfin, ne pas avoir d’expérience professionnelle ne signifie pas toujours « ne pas en avoir du tout », bien qu’à la sortie des études, ce soit le cas de nombreux étudiants que nous accompagnons (et cela ne les empêche pas d’être recrutés par la suite).

Beaucoup se demandent s’ils doivent filtrer tous leurs petits boulots d’étudiant qui n’ont pas à avoir avec le métier pour lequel ils postulent. Cela peut être le fait d’avoir fait la plonge dans un restaurant, d’avoir été équipier au MacDo, d’avoir fait du baby-stting ou donné des cours particuliers, d’avoir travaillé sur les marchés ou vendu des glaces sur les plages…

Tout d’abord, il ne faut pas avoir honte de vos expériences professionnelles, aussi courtes et « insignifiantes » qu’elles soient. Travailler est toujours admirable et il n’y pas de sot métier. Ne craignez donc pas de donner une mauvaise image de vous en indiquant les petits boulots que vous avez faits. Ce qui importe, c’est ce que cela vous a apporté, comment cela vous a forgé. Un client nous a expliqué que c’est en travaillant à l’usine Peugeot l’été en parallèle de ses études en école de commerce qu’il a eu la motivation d’aller jusqu’au bout. Idem pour celui qui est devenu architecte et qui travaillait à la scierie de son village l’été pour financer ses études. Toutes les expériences sont bonnes à prendre et à mettre en avant (à l’exclusion des activités illégales, bien évidemment…).

Faut-il alors les indiquer toutes sur votre premier CV?

Si vous en avez peu, oui. Si vous en avez beaucoup, choisissez celles que vous gardez, idéalement celles qui vous donnent des compétences transférables utiles pour le poste que vous convoitez.

Nous avons fait le tour des 6 points clés qui vous permettent de réfléchir à la manière optimale de créer votre premier CV. Pour finir, relisez minutieusement votre CV et faites la chasse aux fautes pour faire bonne impression!

vae banque bts.png

Besoin d’aide pour créer votre premier CV ou retoucher un CV existant?

Nos experts vous accompagnent. Prenez contact pour plus d’infos!