5 mots que les espagnols ont empruntés aux français en les modifiant

L’espagnol et le français ont beaucoup plus en commun que vous ne croyez…sauf lorsque les espagnols nous empruntent « nos » mots en les transformant. Car là, cela peut carrément tourner aux devinettes! Lisez plutôt.

TRAVEL-5.png

1. un bombón 🇪🇸  \bom’bon\

Du français bonbon, qui réfère à des sucreries, le mot est créé en français par répétition de l’adjectif « bon ».

En espagnol, il signifie le plus souvent chocolat ( à offrir, pas le chocolat en général) mais aussi parfois les bonbons (qui sont plutôt appelés caramelos).

En espagnol, un bombón est aussi une personne adorable ou une jolie fille.

1988777078_9b1019905b_b.jpg
Un « bombón » en espagnol c’est ça !

 

2. un chándal  🇪🇸  \ˈt͡ʃan.dal\

Ce mot, qui signifie pull en espagnol, dérive d’un mot qui n’est presque plus utilisé en français : chandail. Ça vous rappelle les les vieux pulls jacquard tricotés par Mamie? L’histoire du mot est intéressante : « chandail » est l’abréviation de « marchand d’ail » ! Comment est-ce possible? C’était tout simplement le nom des marchands de légumes aux Halles de Paris (Source : CNRTL).

Au fait les français, pour la prononciation en espagnol, ça donne quelque chose de pas  très éloigné de « sandale » (tchan-dal).

8526.jpg
Vous aussi ça vous rappelle de mauvais souvenirs?

3.  un chofer 🇪🇸   \ˈt͡ʃofeɾ\ 

 

Les francophones, prononcez « tcho-faire ». Et vous comprendrez (peut-être). Trop sybillin? Le mot est phonétiquement issu du mot français chauffeur…Tout s’éclaircit n’est-ce pas?  Et si vous êtes super curieux et que vous vous demandez pourquoi le mot ressemble au verbe « chauffer », c’est que « chauffeur » et « chauffer » sont effectivement des mots de la même famille : le chauffeur était à l’origine celui qui soufflait sur la forge pour faire rougir le métal. C’est par le monde des chemins de fer que le mot a acquis son sens actuel.

QOilGx1h.jpg

 

4.  una croqueta 🇪🇸

 

Deux camps ici : si vous êtes francophone, ce mot vous évoque la nourriture de votre chat ou de votre chien, mais si  vous êtes hispanophone, il vous mettra l’eau à la bouche, car les croquetas espagnoles, c’est ça :

croquetas.jpg

En somme, de délicieuses bouchées apéritives appartenant à la gamme des tapas.

L’espagnol a emprunté le mot au français  » croquer « , auquel on a ajouté le suffixe -ette et cela viendrait de l’onomatopée « croc croc » qui imite le bruit que fait tout aliment croustillant (quand il l’est encore).

 

5.  regalar  🇪🇸 \rɛ.ɡa.ˈlar\

 

Celui-ci, il est un peu plus compliqué à imaginer. Certes, le mot « régaler » existe en français, mais ne signifie pas offrir, comme en espagnol. Alors quel lien? « Régal » signifie « délice » ou « plaisir », et régaler signifie donc  « donner des plaisirs ». De là, il n’y a qu’un pas pour que l’espgnaol retienne le sens actuel d’offrir. Cette théorie est cependant discutée  et d’aucuns prétendent que le français aurait emprunté le mot à l’espagnol (voir ICI ).

tarjetas-regalo-belleza-germaine-goya-madrid.jpg

 

Vous connaissez d’autres mots espagnols qui viennent du français? Commentez et partagez ce billet !

 

Et pour découvrir nos cours de langue et autres prestations:

Find out about our language courses and other services:

 

Capture d’écran 2017-04-04 à 17.26.25.png

©Polyglotworld 2017 – Tous droits réservés – All right reserved

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Publicités